1960-1970

Au début des années 60, et à la suite du tachisme expressionniste des années 50, se développe une peinture intensément colorée. Elles se caractérise par des coups de pinceau dynamiques et des formes figuratives auxquels s'incorporent des fragments de collages, des structures de lettres et mots déchirés. Par ses thèmes urbains, on peut y voir une forme ludique de Pop Art et une préfiguration des
" Sauvages " des années 80.
Le thème du métro acquiert, pour la première fois dans l'histoire de l'art, une dimension mythique. D'autres thèmes de cette période : Eurylochos, concierges. A partir de 1965, la peinture s'étend aux trois dimensions : reliefs en bois, assemblages de planches, premières sculptures, certaines pouvant être visitées à l'intérieur.

 
       

1970-1980

Outre Paris et Ronco, Moser vit souvent à Zurich.
De 1971 à 1978, président central de la SPSAS.
Les sculptures striées rouges et blanc deviennent une nouvelle image de marque de l'artiste qui, néanmoins s'engage rapidement dans de nouvelles recherches picturales.
Afin d'intensifier la vision imaginaire de la troisième dimension, l'artiste abandonne la sculpture pour la surface plane du tableau. Apparaissent des métamorphoses de paysages dans des espaces hors du temps, suscités par les carrières et le monde de rochers du Gotthard. (Le bout du monde, La dernière neige, La clef de l'abîme, Acis )

 

1960-1970

1963 :7ème Biennale de Sao Paulo.
1964 : Kunstmuseum Lucerne.
1964 : Membre de la Commission Fédérale des Beaux-arts.
1966-67 : " L'heure du Goémon " un livre d'artiste (gravures sur bois, texte de Charles Estienne).

1970-1980

1970 : Kunsthaus Zurich.
1971 : Kunstmuseum Coire.
1974 : Musée de Metz.
1979 : Musée de Schaffhause.
1971-78 : Président central de la Société des Peintres, Sculpteurs, Architectes suisses
.

 
4 / 5
s